Les mécanismes de la création monétaire

1
4892

Les mécanismes de la création monétaire

Quels sont les mécanismes de la création monétaire ? Comment les banques créent-elles de la monnaie ? Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de rappeler les bases comptables suivantes :

Actif

Passif

Emplois

Ressources

Avoirs (terrains, stocks, créance)= Ce que possède l’entreprise Engagements vis-à-vis de …= Ce que doit l’entreprise

Le bilan comptable est un document tenu en double partie : actif/passif (et total actif = total passif). L’actif correspond aux droits réels de l’entreprise, à ses disponibilités, à ce qu’elle détient, à l’utilisation de ses moyens de financement. Le passif correspond à ses dettes, ses devoirs par rapport à autrui, ses moyens de financement.

Ceci rappelé, prenons le cas où une entreprise emprunte auprès de sa banque 100 000 €. La situation des comptes des deux sociétés va donc être la suivante :

Banque Entreprise
Actif Passif Actif Passif
Créance de 100 000€ sur l’entreprise Dépôt à vue Dépôt à vue de 100 000€ Dette de 100 000€ à l’égard (envers) la banque
100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 €

Les comptes sont équilibrés : au passif correspond un actif. La création monétaire est donc égale au montant du dépôt à vue. En effet, il y a ici deux étapes :

  • La banque crée une ligne de crédit pour l’entreprise d’un montant de 100 000 €. Symétriquement, l’entreprise a à son actif un montant de 100 000 €.
  • La banque a une créance de 100 000 €. Symétriquement, l’entreprise a dune dette de 100 000 €.

Les crédits permettent de créer de la monnaie car la banque n’a pas forcément l’argent au moment où elle le prête : elle le crée ex nihilo (à partir de rien). D’où l’adage : Les crédits font les dépôts. C’est en effet à l’occasion d’un octroi de crédit qu’il y a création d’un dépôt et création de monnaie scripturale. Les banques vérifient néanmoins la solvabilité des personnes à qui elles accordent un crédit ce qui accorde une sécurité à l’argent créé. Il peut être très facile, voire trop facile, de créer de la monnaie, voilà pourquoi les banques centrales peuvent limiter le pouvoir de création monétaire en augmentant leur taux directeur.

En cas de krach ou de panique monétaire, les retraits bancaires ont tendance à exploser car les gens ont peur que leur argent ne disparaisse avec la banque, mais cela aura pour effet collatéral une raréfaction du crédit car les banques ne veulent pas se retrouver à court de monnaie.

Pour en revenir à l’exemple, si l’entreprise doit régler son fournisseur qui est à la même banque, l’argent ne fait que circuler dans la même banque. En revanche, si le fournisseur a son compte dans une autre banque, un problème peut se poser car la monnaie créée par la banque de l’entreprise n’est créée que pour elle et n’est pas valable dans toutes les banques. Il faut donc trouver une monnaie acceptée par tous : la monnaie banque centrale. Pour éviter de mouvementer l’argent trop souvent d’un compte d’une banque vers une autre banque, les banques procèdent par compensation.

La monnaie banque centrale limite la création monétaire car les banques doivent avoir de la liquidité bancaire suffisante pour être capable de prêter de l’argent.

La création monétaire rencontre deux fuites :

  • Transformation de monnaie scripturale en monnaie fiduciaire
  • Sortie de monnaie du circuit de la banque d’où elle provient

Pour faire face à ces deux fuites, les banques doivent satisfaire un besoin de financement (demande de monnaie banque centrale).

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.