La valeur et l’information – Le marché financier, les actions et les obligations

1
3423

Sommaire

La valeur et l’information

Le marché financier

Présentation générale

Les marchés de capitaux permettent la rencontre entre les agents économiques disposant d’un excédent de capitaux et ceux ayant un besoin de financement.

Le marché des capitaux comprend le marché monétaire et le marché financier.
Le marché des capitaux comprend le marché monétaire et le marché financier.

Le marché des actions et des obligations ne constituent plus l’essentiel du marché boursier. En effet, de nombreux produits financiers se sont développés (warrants , trackers , produits dérivés , etc).

Notion de marché primaire et secondaire

Marché primaire : Les actions et obligations émises par les entreprises (éventuellement l’Etat) lors de leur création sont diffusées auprès des investisseurs, notamment grâce aux réseaux bancaires. C’est le marché primaire.

Marché secondaire (la « Bourse ») : C’est le marché sur lequel s’échangent les titres antérieurement émis. Il permet la liquidité des titres. En effet, sans ce marché, les actionnaires et obligataires devraient attendre pour récupérer les fonds investis.

Organes de gestion et de contrôle du marché boursier

Organe de gestion : La Bourse de Paris est gérée par Euronext Paris qui dépend de la holding NYSE-Euronext (New York Stock Exchange).

Liste des places financières gérées par NYSE-Euronext
Liste des places financières gérées par NYSE-Euronext

Le marché obligataire

Généralités

Le marché obligataire est le marché sur lequel s’échangent les obligations antérieurement émises. Ce marché a connu un développement important avec la création de nouveaux types d’obligations (ORA – Obligation Remboursable en Action, OCA – Obligation Convertible en Action, OCEANE – Obligation Convertible en Actions Nouvellement Emise).

Les émetteurs d’obligations sont les personnes morales suivantes :

  • Etat
  • Entreprises et collectivités publiques
  • Sociétés privées (doivent des sociétés de capitaux cotées sur le marché des actions)

Les obligations sont des titres de créance (contrairement aux actions qui sont des titres de propriété) et sont définies par :

  • Date d’émission
  • Date de remboursement
  • Valeur nominale
  • Prix d’émission
  • Prix de remboursement
  • Taux nominal

C’est ce taux nominal qui, appliqué à la valeur nominale, sert à calculer l’intérêt produit annuellement par l’obligation. Cet intérêt I (appelé coupon) est versé annuellement à terme échu.

Comprendre la cotation

Un investisseur qui achète une obligation doit payer :

  • L’obligation cotée en % de la valeur nominale, pied de coupon (c’est-à-dire sans le coupon couru).
  • L’intérêt couru : coupon couru. C’est-à-dire l’intérêt correspondant à la durée écoulée depuis le paiement du dernier coupon.

Donc la valeur totale d’une obligation à une date donnée est égale à :

Cours de l’obligation en € de la VN + coupon couru en € (ou cours en % + coupon en %) x VN

Evolution de la valeur d’une obligation et du taux d’intérêt

Principe général : le cours d’une obligation varie en sens inverse du taux d’intérêt. Quand le taux d’intérêt augmente, le cours d’une obligation diminue et vice-versa.

Le marché des actions

Présentation de la cote

En France, les actions sont cotées sur 3 marchées : Eurolist, Alternext et Marché Libre.

  • L’Eurolist est le grand marché réglementé qui regroupe environ 750 sociétés. Il est constitué de 3 compartiments : A, B et C. Le classement dans l’un ou l’autre de ces compartiments se fait en fonction de la capitalisation boursière des sociétés cotées.
Compartiment Capitalisation boursière Exemples
A (grandes valeurs) > 1 milliard d’euros Accor, Bouygues, Danone, Total, etc
B (valeurs moyennes) Entre 150 millions d’euros et 1 milliard d’euros Bricorama, Gifi, etc
C (petites valeurs) < 150 millions d’euros Kindy, etc

Ce marché est soumis à des conditions d’admission et des obligations d’information périodique.

  • Alternext : Marché créé en 2005 pour les P.M.E. Ce marché est soumis à des conditions d’admission uniquement s’il y a A.P.E. Les sociétés s’engagent à publier les comptes annuels et à diffuser toute information ayant un impact sur le cours.
  • Marché libre : Les conditions d’accès sont très simples et une seule publication annuelle est exigée.

Principales caractéristiques des actions

Le cours

Le cours : En théorie, le cours d’une action correspond à la valeur actualisée de tous les flux qu’elle est susceptible de produire dans le futur. Dans la pratique, le cours est déterminé par le marché.

Le cours est le résultat de la confrontation de l’offre et de la demande, à un instant donné. Il correspond au prix permettant d’échanger le plus grand nombre de titres possible.

Il existe 2 techniques de cotation :

  • La cotation en continue où les cours s’ajustent au fur et à mesure des ordres.
  • Le fixing où les cours sont fixés à des ordres déterminées à partir des ordres accumulés depuis le fixing précédent.

Le P.E.R (Price Earning Ratio)

Ce ratio est utilisé pour repérer les actions sur ou sous-cotées.

PER = Cours de l’Action / BNPA (Bénéfice Net Par Action)

Ce ratio mesure le nombre de fois où le BNPA est contenu dans le cours de l’action. Il existe des PER par secteur d’activité. En 2005, le PER moyen des sociétés européennes était de 12.

Le PER est un outil de comparaison. Il permet de comparer le PER de sociétés appartenant au même secteur d’activité ou de comparer le PER d’une société avec le PER moyen de son secteur d’activité.

  • Si le PER est élevé, l’action est surcotée, il vaut mieux la vendre.
  • Si le PER est faible, l’action est sous cotée, il vaut mieux l’acheter.

Le rendement annuel brut

Le rendement annuel brut (t) représente les gains annuels de l’action. On a donc t = Dividende / Cours

La volatilité

La volatilité mesure l’amplitude des variations du cours d’une action. C’est une indication du risque associé à un actif.

La liquidité

Une action est liquide lorsque le volume des transactions est suffisamment important pour qu’un ordre puisse être exécuté rapidement.

L’efficience du marché financier

C’est à partir des informations qu’ils détiennent que les investisseurs attribuent une valeur aux actifs financiers. L’existence d’informations nombreuses et de qualité améliore la visibilité et contribue au bon fonctionnement du marché. Un marché est efficient si les cours reflètent rationnellement et à tout moment l’intégralité de l’information disponible. Les cours boursiers sont censés d’intégrer toute l’information disponible à un instant donné et ne varier qu’en fonction de l’arrivée de nouvelles informations.

Le siège de l'AMF, place de la Bourse à Paris
Le siège de l’AMF, place de la Bourse à Paris

4 conditions d’efficience :

  • Aucun investisseur ou décideur ne conserve pour lui seul une information susceptible d’influencer les cours. Un des rôles de l’Autorité des Marchés Financiers (A.M.F) est de sanctionner les délits d’initiés et les manquements aux publications de leurs comptes par les sociétés cotées.
  • Les investisseurs sont rationnels en réagissant de manière cohérente aux informations reçues.
  • Le coût des transactions doit être faible (un coût élevé serait un frein naturel à la réactivité du marché).
  • Le marché doit être liquide (les titres doivent être négociés en grande quantité et régulièrement).

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire