Management & Administration : Les apports de Henri Fayol (1841-1925)

2
18797

Sommaire

Management & Administration : Les apports de Henri Fayol

Henri Fayol fut un élève des Mines qui dirigea de 1888 à 1918 la société de Commentry, Fourchambault et Decazeville, une entreprise minière. Il mis en pratique dans cette société une certaine méthode (qu’il nomme “administration”) décrite dans son principal ouvrage : “L’administration industrielle et générale”. A l’époque, les ingénieurs n’avaient que des connaissances techniques : ils n’avaient aucune connaissance administrative ou managériale

L’administration des entreprises d’après Henri Fayol

Les 6 fonctions de l’entreprise selon Fayol

Henri Fayol distingue 5 grandes fonctions verticales ou spécifiques dans l’entreprise :

  • Fonction technique : Production, fabrication ou transformation (le “métier de base” de l’entreprise).
  • Fonction financière : Recherche et utilisation optimale des capitaux mis à la disposition de l’entreprise.
  • Fonction de sécurité : Protection des personnes, des biens et du patrimoine de l’entreprise.
  • Fonction comptable : Calcul de la paie et des statistiques, recensement des actifs et du patrimoine de l’entreprise.
  • Fonction commerciale : Achat, vente et échange

La fonction administrative d’après Fayol

À ses 5 grandes fonctions s’ajoute la fonction administrative (POCCC) qui comprend 5 fonctions principales :

  • Prévoir : Dresser un programme d’action (stratégie nécessaire), planifier, anticiper.
  • Organiser : Gérer un ensemble de moyens (financiers et matériels) et un “corps social” (ressources humaines)
  • Commander : Il faut faire fonctionner le “corps social” en lui donnant des directives et des tâches à accomplir.
  • Coordonner : Harmoniser, unir, relier les actes et les efforts afin de faciliter le fonctionnement et le succès de l’organisation.
  • Contrôler par rapport aux règles et ordres, signaler les erreurs et les fautes par rapport aux ordres donnés et aux principes admis afin de pouvoir les réparer et les éviter.

Les 14 principes du management de Fayol

  • Division du travail : La division du travail permet aux travailleurs de se spécialiser en acquerrant
    de l’expérience dans une tâche spécifique, améliorant la qualification de l’individu pour cette tâche et augmentant en parallèle la productivité de l’entreprise.
  • Autorité et responsabilité : L’autorité permet au dirigeant de commander dans le cadre de ses fonctions et lui accorde les moyens de faire obéir ses subalternes (via des sanctions si besoin est).
  • Discipline : Les subalternes doivent obéissance au dirigeant dans la mesure où il fait un bon usage de son autorité.
  • Unité de commandement : Les ordres ne doivent pas être contradictoires : il ne faut donc qu’un seul dirigeant.
  • Unité de sens : Les personnes travaillant autour de la même activité doivent avoir des objectifs communs qui découlent du même plan. L’unité de commandement n’existe pas sans unité de sens mais n’est pas forcément réciproque.
  • Subordination de l’intérêt particulier par rapport à l’intérêt général : Les intérêts de l’entreprise doivent passer avant ceux des individus.
  • Rémunération : La rémunération des parties prenantes de l’entreprise doit être équitable et récompenser ceux qui participent à la réalisation des objectifs de l’organisation.
  • Centralisation ou décentralisation : Selon l’état de l’activité.
  • Chaîne scalaire (ou ligne d’autorité) : La hiérarchie est nécessaire pour assurer l’unité de sens. La communication à l’intérieur du même échelon est aussi nécessaire pour assurer la cohésion d’ensemble. La chaîne scalaire se rapporte au nombre de niveaux dans la hiérarchie (de l’autorité finale au niveau le plus bas). Elle doit être ni trop large (c’est-à-dire comporter suffisamment de niveau) ni se composer de trop de niveaux (ce qui nuirait à la réactivité de l’organisation).
  • Commande : La commande matérielle réduit au minimum le temps perdu et la manipulation inutile des matériaux. La commande sociale est réalisée par l’organisation et la sélection.
  • Équité : L’organisation doit exercer son activité en équilibrant les récompenses et les sanctions. Le traitement des employés est primordial à ce sujet.
  • Stabilité du personnel : Les travailleurs seront plus efficaces et motivés s’ils ont la sécurité de l’emploi et la possibilité d’évoluer au sein de l’organisation. Un fort turnover et des emplois saisonniers ou temporaires peuvent contribuer à la désorganisation de l’entreprise.
  • Initiative : Le personnel doit pouvoir prendre des initiatives d’une manière ou d’une autre.
  • Esprit de corps : Le management doit cultiver l’esprit d’équipe nécessaire à la réussite de toute l’organisation. Pour ce faire, l’harmonie, la cohésion et la confiance sont des valeurs à développer au quotidien dans l’organisation.

2 Commentaires

  1. […] des qualités spécifiques. Santé et vigueur physique. Les différentes formes de management. Management & Administration : Les apports de Henri Fayol. Henri Fayol fut un élève des Mines qui dirigea de 1888 à 1918 la société de Commentry, […]

Laisser un commentaire